îco-projecteur

Le pico-projecteur intégré, un projet ambitieux pour l’iPad

L’iPad est assurément la tablette tactile la plus prolifique en matière de fonctions comme nous le prouve le projet d’Apple qui consiste à y intégrer un pico-projecteur. 

La projection à partir de l’iPad

Avec les milliers d’applications qui sont développées pour lui, l’iPad est devenu un incontournable en matière de bureautique. Il est notamment possible de faire de son iPad une plate-forme de projection. Il faut toutefois disposer actuellement d’un dock qui possède un pico-projecteur intégré en son sein.

Le projet de pico-projecteurs intégré à l’iPad devra tenir compte de quelques points. Les pico-projecteurs se différencient les uns des autres de par leurs caractéristiques techniques. Ainsi, les pico-projecteurs actuels à destination de l’iPad fournissent une image qui va jusqu’à 60 pouces de diagonale. Les présentations peuvent donc se faire sur une dimension de 1,5 mètre de diagonale.

La question de la luminosité est également un excellent point qui permet de distinguer la puissance technique d’un pico-projecteur. La valeur mesurée en Lumens ANSI revêt une importance capitale pour permettre une projection optimale que ce soit dans des conditions d’obscurité ou de lumière. Les pico-projecteurs actuels sont à plus de 15 Lumens ANSI. Dans la même veine d’importance, le pico-projecteur doit assurer un contraste d’au moins 1000 : 1. En outre, le prochain iPad devra intégrer une connectique qui englobe au minimum l’HDMI.

Il faudra pour Apple au moins s’accommoder de ces exigences pour répondre techniquement à la concurrence des docks.

Le pico-projecteur intégré, un projet ambitieux pour l’iPad

Pour se départir de la méthode de fonctionnement actuelle des projecteurs pour iPad qui exige l’utilisation d’un dock, les équipes d’ingénieurs de la firme à la pomme planchent sur un nouveau projet.

Il s’agit d’intégrer un pico-projecteur au sein de l’iPad. L’idée date de l’année 2009 et un brevet a d’ailleurs déjà été déposé. Cette intégration est aussi ou sinon plus importante que celle de l’incorporation des appareils photo aux téléphones mobiles. Cet artifice devrait notamment au moins fonctionner sous le dernier iOS sorti par Apple, car l’intégration d’un pico-projecteur nécessiterait une puissance de calcul des processeurs encore plus importante.

En outre, les ingénieurs devront se pencher sur l’incorporation de cet élément au boîtier. Il faudra en effet tenir compte de l’ergonomie de l’iPad qui doit être maintenue. Ce sera assurément un point de difficulté que les ingénieurs devront surmonter. Il est également évoqué une éventuelle intégration des gestes, des ombres ou de la silhouette de l’utilisateur de la tablette tactile. Cette donnée reviendrait à rejoindre le concept du Kinect qui a été développé par la firme Microsoft. D’autres possibilités sont également à l’étude. En effet, un point du brevet déposé dans le cadre du pico-projecteur intégré pour iPad fait état d’une fonction particulière. Celle-ci viserait à un partage des espaces de travail projetés.

A ce niveau, cela signifierait un partage de deux ou plusieurs bureaux. Enfin, le poids total de l’ensemble est très important et il sera nécessaire pour les ingénieurs californiens basés à Cupertino d’en tenir compte, car il convient de rappeler que le poids plume de l’iPad est l’un des points forts qui font son attrait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *